J'ai toujours eu un faible pour les cabanes d'enfants, surtout celles réalisées de façon artisanale et installées dans un coin du jardin. Je trouve que ça apporte une certaine poésie...

Ça faisait un moment que l'envie me trottait dans la tête mais je manquais de matériel. Alors quand j'ai eu l'opportunité de récupérer de l'osier vivant en grande quantité, j'ai cédé...

Je l'ai d'abord laissé tremper plusieurs semaines dans un grand seau d'eau afin qu'il forme des racines. Puis, une fois l'emplacement de la future cabane défini, je l'ai matérialisé en traçant un cercle à la craie sur l'herbe. J'ai ensuite ameubli et enrichi le sol, puis j'ai planté l'osier. 

J'ai accroché les extrémités des branches ensemble pour qu'elles s'entrelacent en forme de tipi et j'ai fixé le tout à une branche plantée dans le sol, histoire que tout ne s'effondre pas au premier souffle de vent.

 

P1200066

Pour que ma petite aventurière trouve de quoi subvenir à ses besoins lors de ses sorties hors du tipi, j'ai planté à côté de sa cabane une petite haie de framboisiers, palissés sur une vieille tête de lit.

P1210232

Ce tipi a passé tout l'été sans trop de dommages : trois tiges ne se sont pas enracinées mais les autres ont fait de nombreuses ramifications. Je laisse encore le bâton central planté jusqu'au printemps prochain pour consolider l'ensemble. Le tipi aura alors son allure définitive.

P1210238

 ll va falloir que je songe à confectionner un déguisement d'indienne prochainement...

 

Saule offert (merci Sylvie!)