Ce week-end eurent lieu "Les rendez-vous au jardin" et de nombreux jardins ouvraient leurs portes au public. J'aime cette possibilité de jeter un oeil derrière les portails et clôtures et s'inspirer de ce que les autres font. Au-delà des variétés de fleurs, ce que j'observe surtout lors de ces visites ce sont les mises en scène, les objets récupérés et mis en valeur, les idées originales.

Cette année, j'avais un oeil focalisé sur la finition des massifs : j'ai été particulièrement attentive à l'espace de rupture entre le massif fleuri et l'herbe. 

Certains préfèrent la rupture nette nécessitant un coup de bêche régulier :

P1240627

 

D'autres prennent l'option d'une ondulation de plantes accompagnant les courbes du massif :

P1240620

 

D'autres encore délimitent avec des éléments naturels, en bois ou en pierre :

P1240619

P1240573

P1240630

P1240625

 

Toutes ces idées furent source d'inspiration pour nous...

Nous avons donc relevé nos manches et nous nous sommes attelés à la délimitation visuelle d'un petit massif dans un angle du jardin.

Je révais d'un plessis pour le mettre en valeur. J'avais déjà testé le plessis en bois mais j'avais été déçue par sa faible longévité. J'ai alors proposé à Monsieur Clef de m'en fabriquer un en fer à béton...

Dans un premier temps, Monsieur Clef a coupé des bouts de fer à béton qu'il a ensuite enfoncés à intervalle régulier dans la terre. Puis des longues tiges métalliques furent entrelacées horizontalement entre ces fers sur plusieurs étages afin de créer ce petit plessis.

P1240504

Le plessis reste relativement bas pour rester discret et mettre en valeur les plantes qu'il protège.

P1240511

 

Au delà de sa longévité et de sa patine, l'avantage du fer à béton c'est sa longueur et sa souplesse qui permet d'accompagner les courbes des massifs.

P1240515

 

Le fer à béton a trouvé sa place et son utilité dans notre jardin naturel, tel un coffret brut pour un écrin végétal...

Merci aux propriétaires de ces jolis jardins qui ont la gentillesse d'ouvrir leurs portes pour faire partager leur passion (jardins des membres de l'association "Les herbes folles" à Griesbach).