On possède tous au fond du jardin, un endroit qu'on laisse un peu à l'abandon faute de savoir quoi en faire. En ce qui nous concerne, nous possédons un magnifique noyer dans un angle de notre terrain. Certes, la récolte des noix est un atout non négligeable mais compte-tenu de la densité de l'ombre sous cet arbre, on ne peut rien y planter. Que faire alors de cet endroit?

Jusqu'à présent, nous l'avions laissé un peu abandonné : on y stockait le tas de branches à broyer, les mauvaises herbes à brûler, les feuilles mortes... tout en se disant, pour avoir bonne conscience, que ça faisait un repère pour les hérissons et les couleuvres. Mais au niveau esthétique, le rendu n'était pas des plus jolis...

 

P1240490

 

Et puis, avec les chaleurs estivales, on s'est rendu compte que cet endroit est loin du point d'eau et que les allers-retours avec les arrosoirs sont fastidieux...

Ainsi est née l'idée de créer un point d'eau dans cet espace. Un énorme bac industriel, d'une contenance de 1 000 litres, a été placé au pied du noyer, légèrement surélevé pour que le robinet soit à hauteur d'arrosoir.

 

P1240525

 

Une fois la cuve remplie, il a fallu penser à la faire discrète car elle n'apportait pas vraiment de cachet au lieu... Des vieilles persiennes chinées et laissées dans leur jus ont été fixées en paravent tout autour. Seule la partie gauche s'ouvre pour avoir accès au robinet.

 

P1240722

Hérissons et couleuvres voient leur lieu de prédilection respecté car quelques tas de branchages sont restés derrière la cuve, et nous, on gagne en confort visuel et corporel!...